loading... 
  • Interview
  • Vibrations
  • Changement
  • Réussite
  • Communication
  • Valeurs
  • DVLopp Com’
  • Vibrez
  • Résonnez
  • Partagez
  • Changez
  • Expériences
  • Art
  • Avis
  • Rencontres
  • Osez
  • Créatif
  • Idées
  • Challenge
  • Méthodes
  • Pro actif
  • Entreprise
  • Comprendre
  • Allez
  • Contenus
  • Théâtre
  • Teaser
  • Du tac au tac
  • Bien être
  • Voyage
  • Planning
  • Commentaires
  • Publications
  • Informations
  • Mots
  • Activité
  • Atouts
 
Home

Interview de Viktor Vincent : Rendre possible l'impossible ! (1/2)

« Back

 

(MB) 2019 - Viktor Vincent

 

Et si je faisais le portrait de Viktor Vincent, mentaliste et homme de défi ? Ce serait aussi à ma manière de m’en lancer un et de le lire devant lui avant de commencer l’interview…

                                                                          --------------------------------------------------

 

1ère partie de l'interview.

 

Cher Viktor Vincent,

Savez-vous qu’à l’idée de me retrouver devant un mentaliste de profession m’a fait passer de nombreuses nuits sans sommeil ? Rendez-vous compte, je vais vivre une expérience de mise à nue mentale sans aucune protection neuronale indice 100 !  De cela, je suis sûr que vous le saviez déjà à la première seconde où vous m’avez vu entrer dans cette pièce…Mais ce n’est pas grâce à vos capacités mentales hors-normes, mais bien à cause de mes valises. Je parle de celles qui pendouillent de façon peu glorieuse sous mes yeux, à force de rester éveillé 5 heures par nuit depuis 8 jours !

Ceci dit  j’aurais  pu venir aussi avec mes bagages à chaque bras, car être là maintenant devant l’un des plus fameux mentalistes du moment, c’est comme prendre un billet pour un voyage fantastique dans un monde imaginaire digne de Jules Verne, avec un soupçon de mystère à la Edgar Allan Poe. Du pot je peux dire que j’en ai ! Je pense à vos nombreux fans qui aimeraient être à ma place en ce moment. Vous l’avez aussi ressenti dès mon entrée, mais ce n’est pas encore en utilisant vos fabuleux dons psychiques, mais bien en remarquant les nombreuses demandes d’autographes qui débordent de ma sacoche, feuilles de papiers frémissantes qui n’attendent plus que la pointe fine de votre stylo veuille bien les effleurer.

Mais, revenons si vous le voulez bien à ce qui a fait de vous Viktor Vincent aujourd’hui assis devant moi.

 A table ! Cette phrase tout le monde l’a entendue dans sa jeunesse. Sauf que pour le jeune Viktor que vous étiez à l’époque cela n’avait aucun rapport avec de la nourriture terrestre, mais plutôt en relation avec celle de l’esprit grâce à l’un de votre grand-oncle. Certains font tourner les serviettes dans les soirées, lui vous fascinera en faisant tourner les tables. Tables que vous retrouvez plus tard, mais mathématiques celles-là, que vous connaitrez sur le bout des doigts ainsi que celles plus ardues de la trigonométrie.

Le monde autour de vous semblant aller de mal en "Pi", votre parfaite connaissance de cette branche des mathématiques vous aidera à décider que vous ne mangerez pas les pissenlits par la "racine". Vous prenez alors une "tangente" professionnelle en vous destinant à des études de réalisations cinématographiques, couplées à celle d’ingénieur ce qui en soufflera certains à leur en déboucher les "sinus" !

Vous devenez donc mentaliste par amour de vos prochains en leur faisant prendre conscience qu’ils sont capables de tout, mais qu’ils n’en savent rien. Vous marchez sur les traces de Conan Doyle qui avec son héros Sherlock Holmes, arrive à résoudre des énigmes les plus incroyables, ou deviner rien qu’en regardant une personne inconnue, les traits de sa personnalité. Maléfique ? Non, magnifique.

 Et je pense savoir ce qui a fini par apporter la touche finale à ce que vous êtes devenu… J’ai nommé le "thé Earl Grey" que vous consommez sans modération, c’est vous qui le dîtes,  et qui vous donne définitivement accès à cette intuition prodigieuse, jusqu’à la très british façon de vous habiller et de porter la moustache, faisant là un clin d’œil peut-être, au célèbre détective Hercule Poirot.

A moi aussi de proposer une expérience extraordinaire à nos lecteurs.trices de Humanvibes. Avant que la foule ne sorte, quiconque se posterait devant une salle de spectacles 5 minutes avant la fin d’une de vos représentations  des "Liens invisibles", réussirait à percevoir des ondes. Celles de l’énorme succès que vous obtenez. Il le saurait grâce au tonnerre d’applaudissements, qui ferait presque trembler les murs et les vitres de l’établissement tout entier. Et là il comprendrait qui est vraiment Viktor Vincent !

Marc

 

Viktor Vincent bonjour, une réaction par rapport à ce portrait ?

C’est très drôle (Rires.), c’est très bien écrit ! Et puis c’est toujours un peu embarrassant de recevoir des compliments comme cela en tête à tête, il y en a qui aime ça, moi ça me gêne un peu ! (Rires.)              

Vous avez fait des études d’ingénieur, vous avez  un diplôme de réalisations cinématographiques mais surtout vous êtes un des mentalistes les plus réputés qui vous mène à vous produire sur scène. Vous êtes actuellement en tournée  avec votre spectacle qui s’intitule Les liens invisibles , et la première question qui me vient à l’esprit est : était-il écrit que j’allais vous interviewer pour notre site Humanvibes aujourd’hui, est-ce un signe que nos destins sont reliés ?

Je ne sais pas si c’était écrit, en tout cas ce qui est certain est que cela avait très peu de chances de se produire ce qui vient de se passer là… comme je le dis souvent dans mon spectacle il y a des millions d’évènements indépendants qui pourtant sont combinés pour faire en sorte que l’on soit là, maintenant. Il y a des instants de notre vie qui sont parfois improbables, c’est pourquoi il faut essayer de profiter au maximum du présent.

Et vous, quel lien invisible vous a fait vous tourner vers le mentalisme ?

En fait c’était plutôt très visible ! Je m’intéressais beaucoup à la magie, à la prestidigitation et puis un jour dans un restaurant j’ai rencontré quelqu’un qui était mentaliste. Il a fait devant moi 2-3 expériences et je n’ai absolument pas compris comment il avait fait. Tout mon bagage de prestidigitateur de l’époque, j’avais 17 ans,  ne me permettait pas de comprendre. Ce que j’ai ressenti a été tellement fort, que je me suis dit que si je devais faire des spectacles, ce seraient ces émotions là que j’aurais envie de transmettre.   

J’ai assisté à votre spectacle Les liens invisibles, que j’ai trouvé formidable. On sort de la salle subjugué, comme un peu "saoulé" par ce que l’on voit. Comment expliquez-vous cela ?

J’aime bien l’idée qu’une de mes représentations puisse continuer après dans les têtes. J’aime les spectacles qui me font voir les choses autrement, comme aller voir un film et en sortant du cinéma rester encore dans l’histoire une journée, 3 semaines, des années, ça me plait beaucoup ! Et on prend ensuite du plaisir à voir et à revoir certaines scènes. J’ai essayé de faire la même chose dans mes spectacles, mon objectif étant de faire en sorte que les gens ressortent un peu différents que lorsqu’ils étaient entrés. Donc, cela me plait beaucoup ce que vous me dîtes ! (Rires.)

Le pire est que le lendemain, on cherche partout des explications rationnelles que l’on pense avoir trouvé,  et je l’avoue devant vous, les yeux dans les yeux, allant même jusqu’à imaginer que vous aviez des complices dans la salle, tellement vos numéros sont incroyables !

Les gens sont choisis au hasard, même si je dis que je ne crois pas au hasard, je crois au rendez-vous. c’est ce que disait Paul Eluard…

Et puis je me suis creusé la tête en partant des complices, mais au bout d’un moment cela ne tenait plus la route !

Quand on fait des choses incroyables, il est normal que les gens puissent douter et ne pas y croire ! Mais quand la dernière explication est : "Oh ! Il doit avoir des complices",  cela veut dire que j’ai réussi mon coup ! (Rires.) Après on se rend compte que ce n’est pas possible, d’abord et je le répète les personnes sont choisies au hasard, et des acolytes même économiquement parlant cela ne serait pas viable (Rires.) Il y a une quinzaine de personnes qui participent à chaque spectacle, et ces mêmes 15 personnes  devraient voyager avec moi, ce serait hors de prix !

En regardant ce qui se disait sur Internet, j’ai vu des internautes qui se posaient des questions comme moi sur ce sujet précis, et je me suis dit que ce serait bien d’en profiter pour vous la poser afin que vous puissiez y répondre.

Bien sûr, je comprends que cette question revienne de temps en temps…(Sourire.)

Durant votre spectacle nous nous faites sans cesse douter de nous, alors que finalement nous devrions plutôt s’ouvrir à nos capacités mentales et intellectuelles. C’est le message que vous souhaitez faire passer ?

Non, dans le spectacle j’essaye de dire aux gens qu’ils sont importants et irremplaçables, et qu’on a tous quelque chose à faire…Alors c’est juste du domaine de la croyance, attention que les choses soient claires, cela n’est pas rationnel et il n’y a rien de scientifique à tout cela. C’est nécessaire pour moi de leur dire cela car il y a des moments dans notre existence où on ne va pas forcément bien, où l’on de doute de tout, que l’on se dit que la vie est complètement absurde… Tout cela est extrêmement négatif, et mon but est de donner aux gens la sensation intime que j’ai, qui est que la vie, votre vie, change la vie de millions de personnes que vous ne rencontrerez jamais, et que nous sommes tous des artisans du monde dans lequel nous vivons. On ne contrôle pas tout ce qui se passe, mais nous sommes tous des personnes importantes envers les unes des autres, même celles que l’on ne regarde pas et qui sont dans la rue. On parle aussi beaucoup des invisibles en ce moment, mais voilà tout le monde compte, c’est le message que j’essaye de faire passer dans le spectacle, tout le monde compte…

Vous avez mis en scène votre propre spectacle  Les Liens Invisibles , avez-vous pensé à vos 2 metteurs en scènes préférés, que sont François Truffaut et Wong Kar-Wai ?

Alors…Oui ! On est toujours influencé par ceux que l’on admire. François Truffaut bien sûr, parce qu’il y un a ce clin d’œil avec un petit extrait du film Les 400 coups dans le spectacle, où l’on voit le personnage d’Antoine Doinel (interprété par Jean-Pierre Léaud, présent dans 5 films du réalisateur, NDLR) ce qui me permet de parler de l’évolution du cinéma. Pour Wong Kar-Wai (réalisateur Hongkongais à qui l’on doit notamment le fameux film en 2000 In The Mood For Love, NDLR) c’est plus difficile à faire sur scène. Je suis intimement persuadé qu’à l’âge de 15 ans, où l’on commence à s’affirmer un peu et ce jusqu’à 25 ans peut-être, on emmagasine énormément de choses  et que cela va décider du déroulé de notre vie future dont on va avoir beaucoup de mal à se défaire. Et François Truffaut, Wong Kar-Wai font partie de ceux-là, même s’il y en a d’autres évidemment...

 Vous êtes donc d’accord avec l'idée du psychologue et philosophe William James qui, dans son livre The Energies of Men, paru en 1908 a écrit : "Nous n'utilisons qu'une petite partie de nos potentielles ressources mentales et physiques".

On dit que l’on utilise que 10% de notre cerveau, c’est totalement faux ! Il suffit de regarder une IRM fonctionnelle, pour voir que toutes les parties de notre cerveau sont utilisées et parfois effectivement à des endroits sans savoir véritablement pourquoi. Comme idée générale, on entend que l’on en sait peu, mais on connait beaucoup de choses sur le cerveau et on sait comment il fonctionne. Je dirais plutôt que l’on a certains blocages psychologiques, qui nous font dire parfois : je n’y arriverais pas. On s’induit trop l’échec alors qu’il suffit d’essayer. Peut-être que cela va marcher ou peut-être pas, et alors ?  J’entends aussi : Ah, si j’avais voulu, j’aurais pu faire ceci ou cela ! Non, peut-être que vous auriez bien voulu le faire, mais que cela n’aurait pas fonctionné, mais par contre vous auriez été capable de faire autre chose. On se met trop de limites, là où il n’y en a pas, et encore une fois je ne suis pas psychologue, je ne suis pas médecin, je ne suis pas un scientifique; je suis un homme de spectacles, un saltimbanque, qui est là pour amuser et pour distraire, c’est ma façon de penser et je suis plutôt d’accord avec moi-même, et cela peut arriver que je ne le sois pas ! (Rires.) 

Ok, mais tout de même, est-ce que votre spécialité  a fait de vous un homme au potentiel mental hors du commun ?

Non ! Je rencontre beaucoup de gens qui sont réellement  brillants, qui eux m’impressionnent ! Je n’ai pas de capacités mentales hors normes, je suis habitué à certains exercices mentaux que je fais souvent, donc j’y suis forcément à l’aise, comme je ne le suis pas dans d’autres. J’aimerais bien avoir des capacités incroyables comme lors d’un calcul mental avoir le résultat qui s’affiche directement dans ma tête, mais ce n’est pas le cas malheureusement, mais tout ce que je fais, je l’ai appris.  

On vous voit maintenant dans les émissions d’Arthur sur TF1 comme Vendredi tout est permis , et ce sera encore le cas à 21 H le 02/02/19, ou toujours à 21 H dans l’émission Diversion le 08/02/19, vous allez y faire des numéros de plus en plus spectaculaires ?

Oui, plus spectaculaires et surtout différents ! L’idée est d’être là où on ne m’attend pas, car il faut se réinventer. J’ai la chance de montrer à un large public ce que je fais, et aujourd’hui tout se consomme très vite. Il faut continuer à essayer d’étonner, mais ce n’est pas toujours simple, et aller dans ce qui est de plus en plus divertissant.

Donc je conseille vivement à toutes et à tous d’être devant son poste afin de voir tous vos numéros…

… Oui absolument, c’est très important (Rires.), sinon il y a aussi le replay !

 

À suivre...

Propos recueillis le 24/01/19

 

Dédicace de Viktor Vincent pour Humanvibes dans son livre "Les secrets du mentalisme" en livre de poche

       

 

Et pour aller plus loin :

Lien vers la 2è partie de l'interview de Viktor Vincent sur Humanvibes

http://www.humanvibes.com/content/interview-de-viktor-vincent-rendre-possible-limpossible-2-2?ck=

Lien vers l'interview "Du Tac au Tac" de Viktor Vincent sur Humanvibes

http://www.humanvibes.com/content/interview-du-tac-au-tac-de-viktor-vincent?ck=

Site officiel de Viktor Vincent

https://www.viktorvincent.fr/

 

Teaser du spectacle de Viktor Vincent  Les fils invisibles lors de son passage en 2017 à la comédie des Champs- Élysées

Teaser Les fils invisibles(2017) - Comédie des Champs-Élysées - Youtube

 

Viktor Vincent chez Michel Drucker le 24/09/17 lors de son passage à "Vivement dimanche prochain !", avec encore une expérience étonnante avec François Berléand !

Vivement dimanche prochain ! (2017) - France 2 - Youtube

 

Très beau documentaire intitulé "François Truffaut, une autobiographie" en 2004 sur Arte

François Truffaut, une autobiographie(2004) - Arte - Youtube

 

La musique est un vecteur d'émotions, et a toujours tenu une place considérable dans la réussite d'un film. C'est le cas avec le réalisateur  Wong Kar-Wai dans le documentaire "Wong Kar-Wai, la musique comme émotion"

Wong Kar-Wai, la musique comme émotion(2016) - Chroniques du désert rouge - Youtube

 

Marc / Humanvibes

Publié le 02 /02/19

 

Tous les commentaires ()
Connectez vous ou  inscrivez vous dès maintenant pour publier un commentaire!