loading... 
  • Interview
  • Vibrations
  • Changement
  • Réussite
  • Communication
  • Valeurs
  • DVLopp Com’
  • Vibrez
  • Résonnez
  • Partagez
  • Changez
  • Expériences
  • Art
  • Avis
  • Rencontres
  • Osez
  • Créatif
  • Idées
  • Challenge
  • Méthodes
  • Pro actif
  • Entreprise
  • Comprendre
  • Allez
  • Contenus
  • Théâtre
  • Teaser
  • Du tac au tac
  • Bien être
  • Voyage
  • Planning
  • Commentaires
  • Publications
  • Informations
  • Mots
  • Activité
  • Atouts
 
Home Les rencontres de Humanvibes

Interview du "Tac au Tac" des Fills Monkey

« Back

 

                                               Interview du "Tac au Tac" des Fills Monkey

 

Interview du

Les Fills Monkey - Photo presse © Denis Rouvre

 

Les Fills Monkey - avec leur spectacle "We will drum you" nouvelle version actuellement au théâtre Alhambra Paris - se sont prêtés bien volontiers au jeu de l'incontournable interview du "Tac au Tac" !

 

Un solo de batterie dans un concert que vous adorez par-dessus tout ?

Sébastien - Ah oui ! Le solo de batterie de Yann Coste dans les Fills Monkey ! Autrement celui du batteur Adam Deitch dans le groupe Lettuce, il défonce tout, il est génial !

Yann  - Un live à Paris de Steve Coleman and the Metrix avec le batteur Jim Lake, le seul solo de batterie que j’aime, ça dépote !

Le trait principal de votre caractère ?

Y  - Travailleur.

S  - Je suis beau.

Celui que vous détestez chez les autres ?

S  - Je déteste les gens travailleurs.

Y - Voilà !

Quelque chose que vous aimeriez changer chez vous ?

Y - Ma gueule.

S - Perdre les kilos que j’ai pris pendant le confinement. Cela fait 5 ans que l’on a les mêmes shorts aux Fills Monkey, et là pour la première fois je ne rentre plus dedans ! Je ne le vis pas bien.

 

Les Fills Monkey au théâtre André Malraux de Gagny en répétition © Marc Bélouis

 

Une série TV que vous regardez en boucle ?

S - Je ne regarde pas la télé, c’est nul la télé. Je lis des livres sur la science.

Y - Peaky Blinders.

La chose la plus dingue que vous avez fait dans votre vie ?

Y - Des enfants.

S - Je me suis fait enlever une côte.

Pour les JO de 2024 à Paris, une épreuve qui n’existe pas encore mais que vous seriez certain de gagner ?

S - À la batterie, le quadruple pédalage avec les Fills Monkey. C’est à dire 2 doubles pédales où l’on atteint une grande vitesse de pointe !

Y - Pareil

Si votre vie était un film, quel titre lui donneriez-vous ?

Y - « Oh Boyboy ! »

S - « Bah, alors là d’accord. »

Une dédicace que le batteur Charlie Watts des Rolling Stones aurait pu vous faire sur une de vos cymbales ?

S  - Enlève ton charley sur 2 et 4 !

Y - Pourquoi tu tapes si fort ?

 

Les Fills Monkey en pleine discussion au théâtre André Malraux de Gagny © Marc Bélouis

 

Un souvenir d’enfance ?

Y  - La première fois où je me suis assis derrière une batterie.

S  - La première fois où j’ai mangé une pomme, c’était vraiment cool, j’adore.

Une anecdote surprenante pendant l’un de vos concerts ?

S - Je me suis fait opéré des dents de sagesse le matin d’un concert. Comme je ne voulais pas ressembler à un hamster, j’avais demandé au chirurgien de bien s’appliquer. Il été très content de lui, on ne voyait rien du tout. Pendant le spectacle, j’ai mis une baguette en travers de la bouche et en courant je me suis pris un pas de porte ! Je me suis arraché tous les points de suture, et là j’ai ressemblé un hamster pendant 8 jours ! Et autre anecdote, je me souviens que Yann a frappé la tête de Patrick Bruel avec des bâtons en plastique...

Y  - ...et quand Sébastien a tapé sur la tête de Teddy Riner, je me suis dit : je ne sais pas s’il va bien le prendre !

S  - J’ai fait du judo étant jeune, je lui ai fait une clé de bras pour lui montrer qui était le patron… Et la fois où j’ai failli me faire casser la gueule par Jean-Claude Van Damme, visiblement il n’avait pas compris mon second degré….

Y - Sébastien a un deuxième degré très développé !

S  - En tout cas, pas le même que lui...

Un truc pour décompresser ?

S - Faire l’amour !

Y - Faire l’amour, c’est bien ça !

 

Les Fills Monkey saluent le public du théâtre André Malraux de Gagny © Marc Bélouis

 

Une shortlist d’invités pour un brunch mémorable chez vous ?

S - Georges Brassens.

Y - Bobby McFerrin, Nick Cave, Trent Reznor, David Yow, Bjork et… mon père.

L’appli sur laquelle vous passez le plus de temps ?

Y  - Facebook.

S - C’est quoi une appli ?

Un jeu de société en famille ou entre amis ?

S - Le Blackjack avec ma copine, elle m’a appris ce jeu, ça me rend dingue. Autrement, je n’aime pas les jeux de société.

Y - On joue au Yam à la maison.

Votre playlist musicale du moment ?

Y - Psykup, un groupe métal de Toulouse.

S  - Burna Boy , c’est complètement à l’opposé de ce que j’ai écouté de ma vie. Je les découvre peu à peu...

Batterie rime avec ?

S - Amour.

Y - La vie.

Un des gestes écolo que vous faites régulièrement ?

Y - À la maison, dorénavant on achète en vrac.

S - Elle est pour moi cette question, génial ! Je suis devenu végétalien depuis un an et demi. C’est un geste difficile, intense, mais c’est une très belle expérience.

 

Propos recueillis le 10/09/2021

 

Et pour aller plus loin :

L'interview des Fills Monkey sur Humanvibes

 

Un solo de batterie de 11 minutes d'Adam Deitch du groupe Lettuce en 2012, qui dévoile tout le talent de l'artiste. Et dire qu'il a du progresser depuis...

Adam Deitch (2012) - Drum solo - Guitar Center Monroeville - Christian Arnold -  YouTube

 

Peaky Blinders, la série qu'il faut voir absolument, mais pourquoi ?

Pourquoi il faut regarder Peaky Blinders (2020) - Othmane Chen - YouTube

 

Concert du groupe de métal toulousain Spykup en 2017 au Bikini près de Toulouse.

Spykup (2017) - Live in Bikini - YouTube

 

Marc / Humanvibes

Publié le 23/09/21

 

Tous les commentaires ()
Connectez vous ou  inscrivez vous dès maintenant pour publier un commentaire!