loading... 
  • Interview
  • Vibrations
  • Changement
  • Réussite
  • Communication
  • Valeurs
  • DVLopp Com’
  • Vibrez
  • Résonnez
  • Partagez
  • Changez
  • Expériences
  • Art
  • Avis
  • Rencontres
  • Osez
  • Créatif
  • Idées
  • Challenge
  • Méthodes
  • Pro actif
  • Entreprise
  • Comprendre
  • Allez
  • Contenus
  • Théâtre
  • Teaser
  • Du tac au tac
  • Bien être
  • Voyage
  • Planning
  • Commentaires
  • Publications
  • Informations
  • Mots
  • Activité
  • Atouts
 
Home Ciné & TV

Lettre à Marilyn

« Back

 

Radio Recc

Radio Recc - Université de Paris-Est Marne-la-Vallée -

 

Chère Marilyn,

Après 7 ans de réflexion, je me décide enfin à vous écrire cette lettre.

Au risque de vous paraître un peu désaxé, je vous avoue que je n’ai jamais cru réellement à votre disparition.

En effet comme le marin Alain Colas sur son bateau "Manureva" disparu en plein océan, vous avez pris le large en empruntant une rivière sans retour. La différence entre vous deux étant que le navigateur nous a quitté sans laisser de traces, alors que vous, on vous a découverte dans votre chambre en ce jour maudit du 05/08/1962. Mais veuillez m'excuser, j’aime à penser que vous êtes encore vivante, et que vous vous êtes cachée pour fuir la célébrité, et un monde qui n’étaient pas les vôtres. Rassurez vous, n’étant pas assez bon chanteur, je ne serais pas votre Alain Chamfort avec son fameux bateau, d’autres chanteurs s’en étant chargés avant moi comme Elton John avec sa superbe chanson hommage "Candle In The Wind" issu de l'album "Goodbye Yellow Brickroad" de 1973.(chanson reprise par le chanteur à la mort de Lady Diana en 1997, ce qui est un sacrilège d'après moi,NDLR - 2015 - )

Mais je vous pose la question : était-ce bien vous dans cette chambre? N’avons pas eu affaire ici à une habile substitution? N’auriez vous pas profiter d’un programme de protection, comme on le fait pour les témoins, afin de vous extraire de votre détresse pour pouvoir enfin vivre votre vie en toute tranquillité ?

Je peux comprendre cette envie d’appuyer sur la pause du film de votre vie, vous qui avez bouleversé la vie de milliers de gens en incarnant  en même temps le charme personnifié et un désespoir à fleur de peau. Comment ne pas imaginer toute les sollicitudes dont vous avez fait l’objet, vous qui avez côtoyé les plus grandes figures de votre siècle. Mais comment rester de marbre devant la plus belle déclaration d’anniversaire jamais faite à un président des Etats Unis? On reste aussi sans voix devant ce courant d’air facétieux qui dans une scène culte soulève votre robe légère, robe qui restera sans doute la plus célèbre de l’histoire du cinéma vendue aux enchères pour 4.6 millions de dollars en Juin 2011 portée pendant le film "7 ans de réflexion".

Vous connaissant, là où vous êtes, vous avez dù en apprécier l’ironie. On vous a dit écervelée, mais à l’instar de notre Brigitte Bardot nationale vous aviez souvent de merveilleuses réflexions sur votre métier. N’avez vous pas déclaré je cite : "A Hollywood la vertu d’une femme est beaucoup moins importante que sa coiffure".

Alors oui je me lance, oserais-je vous avouer que j’aurais adoré être votre Jean-Louis David ou Jacques Dessange. Je m’imagine déjà vous invitant à prendre place sur le fauteuil en vous proposant un thé, petite bizarrerie de votre part, alors que certains l’aiment chaud , vous l’auriez préféré froid, alors que moi pour faire le malin je me serais servi une bière Heineken. Vous voyant surprise avec la bouche en rond, je vous aurais expliqué que les bières brunes ce n’est  pas mon truc, et que oui, les hommes préfèrent les blondes. Pendant que je serais en train de shampooiner délicatement vos cheveux, avec vue imprenable sur votre jolie nuque, vous m’auriez sollicité pour savoir comment épouser un millionnaire ? Jaloux, j’aurais fait mine de ne pas avoir compris la question en faisant fonctionner le sèche cheveux à sa puissance maximum. Je vous aurais aussi suivi dans tous vos déplacements, je vous aurais inventé des coiffures les plus extravagantes, toutes les lady en auraient été gaga !

Ainsi moi aussi, j’aurais pu écrire un livre des années plus tard sur notre relation intitulé celui-ci, "My Life With Marilyn", mais je l’aurais gardé précieusement pour moi. Oui, car il y a des choses qui ne se partagent pas.

 

Marc / Humanvibes (Radio Recc 2012)

Et pour aller plus loin :

Chanson "Candle In The Wind" accompagnée de superbes photos de Marilyn

"Candle In The Wind " (1973) - Elton John - Youtube -

 

Bande annonce en VOST de "My Week With Marilyn" de Simon Curtis (2012)

"My Week With Marilyn" - Youtube -

 

 

Tous les commentaires ()
Connectez vous ou  inscrivez vous dès maintenant pour publier un commentaire!